Cette thèse est centrée sur une espèce bien particulière : la Bécasse des Bois. Contrairement aux schémas maintenant classiques dans les thèses en écologie, mon but n’était pas d’approfondir une théorie déjà existante ni d’en découvrir une nouvelle, en utilisant pour ce faire un modèle d’étude adéquat. La problématique de ma thèse était au départ très appliquée. Il s’agissait d’élucider certains mécanismes de choix d’habitat et d’utilisation du milieu par une espèce très mal connue. Ce travail était d’autant plus urgent qu’il s’agit d’une espèce gibier dont la pression de chasse tend à augmenter à l’échelle de l’Europe. La thématique de ce travail entre donc dans le cadre de la Biologie de la Conservation. Ce-pendant, il est rapidement apparu au vu des résultats qu’il était possible d’approfondir certains aspects comportementaux et d’utiliser le modèle Bécasse pour illustrer certaines théories de champs variés de la biologie : écologie comportementale et la théorie de l’approvisionnement optimal, écophysiologie, théorie de sélection de l’habitat. Malgré la diversité des questions abordées et des techniques employées pour y répondre, j’ai essayé d’instaurer une logique dans l’enchaînement des différents chapitres.
Afin de mieux répondre aux demandes des gestionnaires et de l’organisme financeur (l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage), le plan de l’introduction générale suit un ordre différent de l’ordre académique habituel. En effet, comme c’est le modèle d’étude qui a déterminé les travaux et expériences de cette thèse, il m’a semblé logique de dresser d’abord un état des lieux des connaissances sur la Bécasse des bois pour mieux appréhender le niveau où se situe mon travail et les contraintes techniques liées à cette étude. Ensuite, j’ai fait une synthèse des liens existant entre la biologie de la conservation, l’écologie comportementale et l’écophysiologie, pour mieux replacer mon travail dans un contexte général de recherche fondamentale. Enfin, dans le paragraphe problématique, j’ai expliqué la démarche générale de mon travail avec l’enchaînement des travaux.

la suite ici: These Olivier Duriez Stratégies individuelles d’hivernage de la bécasse des bois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.