110 panneaux anti-chasse affichés dans le Cher par la Fondation Brigitte Bardot

Très vive colère de la fédération des chasseurs du Cher 

Le débat est mal engagé car la campagne est très mal accueillie par les chasseurs. “On est très choqué. C’est une honte : c’est de la discrimination et de la stigmatisation sociale”, réagit François-Hugues de Champs, le président de la fédération départementale de chasse du Cher. Il appelle au calme : pas question d’aller à l’affrontement ou de détériorer les panneaux. “Mais je crains qu’à terme, on ne puisse pas retenir nos chasseurs très longtemps face à ces attaques permanentes”, admet le président.