Un chien Made in Germany

Trois hypothèses sont avancées pour expliquer son apparition. Pour certains, il descendrait des chiens gris de St-Louis, puis se serait mêlé aux chiens des meutes royales françaises avant de réapparaître à la cour de Charles Auguste, grand duc de Saxe de Weimar qui leur aurait donné leur nom. Il est utilisé au 17ème siècle par la noblesse de Saxe-Weimar pour chasser le loup, le lynx et pour la chasse au cerf et au sanglier. Les jours de gloire des Weimar étant passés, les détenteurs de ce type de Braque firent des croisements avec des chiens d’autres races, dont certains avec les chiens d’Oysel allemands et particulièrement les descendants d’une femelle, « Baby Auf der Shanze 1838 » et les Braques de Weimar furent définis comme chiens d’arrêt. L’élevage fut planifié vers 1890. Après plus d’un siècle d’élevage, il est possible que la race soit la plus ancienne des chiens d’arrêt allemands. Divers croisements avec des Saint-Hubert et des pointers notamment auraient conduit au chien tel qu’on le connaît actuellement. Vedette des spots publicitaires et chouchou du grand public, le Braque de Weimar est un chien qui ne passe pas inaperçu avec sa robe « gris argent » et son regard clair (mais pas bleu !). Pourtant, il serait dommage de s’arrêter sur ce chien uniquement pour ses qualités esthétiques. Chasseur hors pair (toujours), c’est aussi un compagnon attachant et espiègle. Rencontre avec celui que l’on surnomme le « fantôme gris ».

Il existe deux variétés de Weimar : le Poil Court et le Poil Long.

Animal plutôt posé, le Braque de Weimar est un chasseur hors pair. Néanmoins, il saura parfaitement évoluer au sein d’une famille à condition que celle-ci soit assez sportive, car ce chien a besoin de beaucoup d’activités physiques pour être bien. Ce grand séducteur à la fois élégant et robuste, à la robe grise et soyeuse, au regard limpide et intrigant par la couleur de ses yeux ambrés, est un chien de chasse du 7ème groupe (chiens d’arrêt continentaux). Il est originaire d’Allemagne, pays qui détient le standard n° 99 FCI. Le chien a une taille de moyenne à grande entre 57 cm et 70 cm pour un poids estimé entre 25 et 40 kg. Doté d’un corps long et ferme, il développe une musculature et une poitrine puissante avec des membres hauts. La tête est proportionnelle avec le corps. Elle se pare d’un nez long, d’une mâchoire puissante et d’un stop peu accentué.

LE WEIMAR À LA CHASSE :Il est polyvalent, docile, équilibré et passionné par la chasse. Il est à l’aise sur tous les terrains, aussi bien en plaine que dans les bois mais La qualité de son flair, sa persévérance dans la quête et sa docilité ne sont plus à démontrer. Il est utilisé pour le gibier à plumes comme le faisan, le perdreau, la bécasse, la bécassine et le canard, mais également pour la chasse au grand gibier. C’est un très bon nageur et un très bon rapporteur. Excellent pisteur, il est aussi utilisé pour la recherche au sang,

Il est à l’aise sur tous les terrains, aussi bien en plaine que dans les bois mais également dans les marais et les étangs.

En plaine: la quête est souvent dans la zone des 80 mètres, il se dirige à l’ordre
L’arrêt est bien verrouillé, le style est tendu

Le Rapport
Recherche et poursuite de canard
Rapport dans l’eau

En 2019, 1431 naissances de Braques Weimar ont été enregistrées au LOF (source SCC).

A.P.B.W

Association des Propriétaires de Braques de Weimar

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.