Le Conseil d’Etat vient de récuser une nouvelle fois la gestion adaptative des espèces, proposée et souhaitée par les chasseurs en annulant l’arrêté du Ministère de l’Ecologie qui autorisait le prélèvement de 6 000 Courlis cendrés depuis le 3 août.

La Ligue de Protection des Oiseaux, comme à son habitude et dans sa logique idéologique d’interdire la chasse, a attaqué cette décision dès la publication de l’arrêté.

Il est important de rappeler que les chasseurs prélevaient jusqu’à l’année dernière environ 10 000 oiseaux sur le DPM, et que la proposition de baisser à 6 000 répondait parfaitement aux demandes de la Commission européenne, tout en sachant que rien n’est fait pour améliorer les habitats et les lieux de reproduction de cette espèce sensible. Encore une fois, l’Europe et le Conseil d’Etat ne voient pas plus loin que le bout de leur nez, ne parlant que de la chasse comme variable d’ajustement, ce qui est ridicule à l’échelle de l’aire de répartition de cet oiseau et au vu de ces nombreux problèmes……

Gestion adaptative : la douche froide pour les chasseurs !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.