Un article du Chasseur Français

Isabelle Leca 10 août 2020

Le 27 septembre 2020 les citoyennes et les citoyens s’exprimeront sur la modification de la loi sur la chasse. La question qui vous posée est simple : «  Acceptez-vous la modification du 27 septembre 2019 de la loi fédérale sur la chasse et la protection des mammifères et oiseaux sauvages ». Si les Suisses répondent oui le loup et le bouquetin pourraient être régulés, y compris dans les zones de protection de la faune sauvage.

Mais que contient cette nouvelle loi ? :

La loi actuelle sur la chasse définit quels animaux sauvages sont protégés, quelles espèces peuvent être chassées et quand la chasse est autorisée ou non. Depuis que cette loi est entrée en vigueur, en 1986, la situation a changé en Suisse : les loups, qui avaient disparu, ont fait leur retour. En 2019, on comptait 80 individus et 8 meutes. Leur présence préoccupe la population et les autorités locales : les loups s’approchent des villages et attaquent les moutons et les chèvres. Au cours des dix dernières années, ils en ont tué entre 300 et 500 par année.

Dans ces circonstances, le Parlement a élaboré de nouvelles règles et révisé la loi sur la chasse : le loup restera une espèce protégée et les meutes seront préservées. Les cantons pourront contrôler l’augmentation de la population de loups et leur expansion, et ordonner des tirs à certaines conditions, à titre préventif. La Confédération devra toutefois être systématiquement consultée avant qu’un tir puisse être effectué.

Des associations de protection de la nature ont lancé un référendum contre la révision de la loi sur la chasse qui, à leur avis, permettrait d’abattre des animaux protégés à titre préventif, sans raison, avant même qu’ils n’aient commis de dégâts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *