Cet arrêté encadre la pratique de la chasse de la tourterelle des bois pour la campagne 2020-2021 et propose un quota de 17460 oiseaux à prélever.

Au niveau international, la tourterelle des bois a vu son statut sur la liste rouge UICN passer de préoccupation mineure à vulnérable en 2015 (Birdlife 2017). A l’échelle de l’Europe, l’espèce est classée comme vulnérable et les effectifs sont en déclin (-78% entre 1980 et 2015, Birdlife international 2015). Ce déclin apparaît comme particulièrement prononcé sur la voie de migration occidentale dont fait partie la France.

La population nicheuse de tourterelle des bois (Streptopelia turtur), estimée en 2009 entre 397 000 et 480 000 couples, a diminué de 48% entre 1989 et 2015 et de 44% sur les 10 dernières années. Cette tendance à la baisse, due en grande partie à la disparition des habitats de l’espèce, est aussi observée pour les oiseaux non nicheurs ou migrateurs.

L’objectif du plan d’action international pour la conservation de la tourterelle des bois, est de rétablir le statut de population de la tourterelle des bois européenne, actuellement classée vulnérable (VU) dans la Liste rouge de l’UICN.
Au niveau européen, la Commission européenne souhaite mettre en place une gestion adaptative de la tourterelle des bois visant à élaborer un cadre de modélisation de la gestion adaptative de la chasse, pour chaque voie de migration.

Le ministre en charge de l’écologie a mis en place en janvier 2019 un comité d’experts sur la gestion adaptative. Il a demandé à ce comité de lui fournir un avis relatif à la gestion de la tourterelle des bois.

Dans son avis en date du 13 mai 2019, le Comité d’experts a préconisé deux scénarios :
• la mise en place temporaire de quotas de prélèvement fixés à 0, afin de maximiser les chances d’une stabilisation des effectifs à court terme ;
• un scénario à 1,3% soit un prélèvement de 18 300 oiseaux qui correspond à 50% de la valeur maximale estimée comme soutenable par les modèles démographiques.

L’arrêté ministériel du 30 août 2019 a fixé un quota de 18000 oiseaux pouvant être prélevés. Pour la saison 2019-2020, 4950 oiseaux ont été prélevés et enregistrés dans l’application mobile « Chass’adapt ».

Le Comité d’experts a formulé un avis identique lors de sa séance en date du 29 juin 2020.

Le projet d’arrêté pour la saison 2020-2021 fixe un prélèvement de 17 460 tourterelles des bois, soit 3 % de moins que pour la saison précédente et cela pour tenir compte d’une baisse de population estimée à 3 % par an.
Les chasseurs sont tenus de transmettre les données de prélèvements à l’aide de l’application mobile Chass’adapt mise à disposition gratuitement par la fédération nationale des chasseurs.
Pour améliorer la connaissance, une transmission d’ailes est prévue dans les conditions fixées par l’article 3 de l’arrêté.

La synthèse de la consultation du public, les motifs de la décision seront publiés en bas de page, ainsi que le texte publié au journal officiel de la République française.

La consultation  ICI

 

7 réponses pour “Projet d’arrêté relatif à la chasse de la tourterelle des bois Saison 2020-2021”

  • Qui s’occupera de l’habitat si ce n’est les chasseurs ???? Soyons raisonnable et laissons la chasse pour que les acteurs ne délaissent pas cette espèce si elle est interdite !!! Réfléchissons ou est l’intérêt !!!!!

  • La chasse n’est pas responsable d’une baisse des effectifs des tourterelles des bois , par contre son habitat a était fortement dégradé par l’agriculture intensive en France , par l’arasage des haies et la destruction des petits bois de p laine au profit de la culture du maïs dans ma région . De plus les chasseurs français s’occupent des migrateurs comme aucun pays ne le fait en matière de préservation des territoires … classer la tourterelle des bois non chassable ou faire en sorte qu’elle ne puisse être chassée , fera que comptages , observations ne se feront plus . Fixer ce genre de quotas est improductif pour l’espèce , comme pour toutes les espèces de migrateurs .

  • Faudrait voir à être logique!
    Si c’est à cause de l’habitat qu’il y a un problème,POURQUOI LE FAIRE ENDOSSER AUX CHASSEURS ?
    laissez continuer la chasse,et sensibilisez les fautifs ,les pratiquants de cette chasse vous donneront un bon coup de mains en aidant pour la sauvegarde de l’habitat de la tourterelle

  • je voudrais apporter quelques précisions car la baisse du nombre de tourterelles des bois est dû à plusieurs facteurs surtout au nombre croissant de tourterelles turques qui chasse la tourterelle des bois de son habitat ensuite les bords de rivières sont systématiquement débroussaillés ils y a beaucoup de pollution (traitement chimique etc) rendant les oiseaux stériles depuis quelques années elles reviennent manger avec mes volailles malgré que je sois chasseur depuis plus de 50 ans j’ai la chance d’avoir prés de chez moi 4 ou 5 hectares de bosquet très sale je pense que le problème est ailleurs mais c’est trop facile de dire que c’est la faute des chasseurs je suis pour le maintient de la chasse à la tourterelle des bois en respectant le quota de prélèvement

  • Je confirme que la chasse n’est pas responsable d’une baisse des effectifs des tourterelles des bois, mais c’est plus simpliste, et plus facile d’assurer le contraire, en culpabilisant les chasseurs.
    On continue donc d’employer la bonne méthode de l’écologie punitive par des restrictions ou des interdictions. Ceci tout en sachant, que ces mesures, c’est “mettre un pansement sur une jambe de bois”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *