Un article de Ouest France Publié le .

L’article complet ici

Près d’une trentaine de personnes était présente, mardi matin, au lieu de rendez-vous situé à l’entrée du bois de Yvignac-la-Tour (Côtes-d’Armor). Des chasseurs mais aussi des non-chasseurs. À 10 h 30, l’arrivée de 580 faisans était attendue pour le premier lâcher suivant le plan de chasse validé par la Fédération départementale de chasse (FDC).

Les associations communales de Languédias et de Yvignac-la-Tour ont acté il y a peu la réimplantation d’une population naturelle de faisans communs durant trois ans. Ce sont Blandine Buffault, technicienne petit gibier, Marie Corbellari, chargée de la validation des permis de chasser, et Arnaud Letellier, technicien cynégétique sur le secteur 2 de la Fédération, qui sont allés chercher les animaux dans l’Orne et à Lanfains.

Des faisans de dix semaines

Ils sont arrivés peu avant 11 h. Rapidement, les cartons ont été répartis dans les voitures des personnes qui effectuaient les lâchers sur les deux territoires. Des faisans de dix semaines, répartis à 50 % de femelles et de mâles commençant à chanter. L’un s’est justement échappé, en chantant et en prenant un grand vol, d’une caisse manipulée par le maire de Languédias, Jérémy Dauphin.

Douze points de lâchers étaient organisés à Languédias (120 animaux au total lâchés par 8 ou 10) et quarante à Yvignac-la-Tour (460 faisans lâchés par 10 et 20). Préalablement, de nombreux points d’agrainage avaient été implantés et bénéficieront d’un suivi journalier par les chasseurs pour garder les animaux sur place.

Gestion des prédateurs

En parallèle, la gestion des prédateurs a commencé à être assurée à Languédias par Jérôme Letestu, piégeur agréé, rejoint bientôt par Valentin Viot et Guillaume Cadol, qui valideront sous peu leur formation. « Il n’y a quasiment plus de renards, on constate donc beaucoup plus de perdrix qu’avant, indique Guillaume Cadol, secrétaire des chasseurs Languédiaçais. Ce sont les pies et corneilles qui posent problème en défaisant les nids. Il faudra aussi lutter contre les fouines, martres et blaireaux. »

La gestion des prédateurs fait partie des éléments imposés par la Fédération.

Premier comptage en avril 2021

Un premier comptage aura lieu en avril 2021, quand les oiseaux seront devenus adultes et en capacité à se reproduire. Les autres lâchers annuels auront lieu en 2021 et 2022. D’ici là, il est interdit de chasser le faisan commun à Languédias et Yvignac-la-Tour, mais également dans 14 communes autour, y compris pour les sociétés privées, durant trois ans….

Un commentaire sur “Languédias. Le premier lâcher de 580 faisans a eu lieu hier, un article poussé par l’ADB 56”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *