avatar
franceinfo France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Cette technique de chasse controversée consiste à enduire de colle les branches des arbres pour y piéger les oiseaux.

Emmanuel Macron a décidé d’interdire pour cette année la chasse à la glu pour les grives et les merles, annonce l’Elysée, jeudi 27 août. Cette décision a été prise dans l’attente d’une réponse de la Cour de justice de l’Union européenne sur cette méthode de chasse controversée. La chasse à la glu consiste à enduire de colle les branches des arbres pour y piéger les oiseaux. Elle est dénoncée depuis plusieurs années par les écologistes et défenseurs des animaux.

Le chef de l’Etat a pris cette décision mercredi, après avoir reçu le président de la Fédération nationale des chasseurs Willy Schraen, en présence de la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili, a précisé la présidence.

Une pratique autorisée dans cinq départements

En France, la chasse à la glu est autorisée dans cinq départements (Alpes-de-Haute-Provence, Alpes-Maritimes, Bouches-du-Rhône, Var et Vaucluse) pour une capture sélective des grives et des merles noirs. Des quotas sont définis par départements. Il est par exemple de 15 000 par an dans les Bouches-du-Rhône, précise l’Association nationale de défense des chasses traditionnelles à la grive. Le nombre de captures doit être noté par le chasseur dans un carnet tenu quotidiennement à jour et renvoyé au préfet avant le 31 décembre de chaque année.

En règle générale, la période autorisée pour cette chasse va du début du mois d’octobre au 15 décembre. Le temps de chasse commence au lever du jour et se termine à 11 heures du matin.

L’article original ici

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *