Publié le , mis à jour

Pour la quatrième fois ce printemps, l’Association communale de chasse agréée (Acca) de Cerbère a entrepris une action d’amélioration du territoire en entretenant le domaine de chasse autour de la commune.

Une dizaine de chasseurs s’est donné rendez-vous sur la piste forestière qui passe derrière Cerbère, pour mener aux cols. Armés de débroussailleuses, de sécateurs élagueurs et d’ébrancheurs, ils ont passé la matinée de mercredi à recréer des pistes au travers de terrains à l’abandon, autrefois vignes en terrasse, aujourd’hui garrigue dense et épineuse, impénétrable.

Après leur passage, les murettes en pierres sèches se redécouvrent, une piste permet d’accéder au sommet du terrain, et de là à une autre piste qui rejoindra un chemin ou une source.

Les chasseurs s’inscrivent dans une logique de préservation et de conservation des paysages et du patrimoine naturel. Ces quatre ou cinq journées consacrées au printemps à l’entretien et au nettoyage de la montagne permettent de rechercher et déboucher les sources, débroussailler les chemins et réserver des bandes de terre au développement du petit gibier. Elles feront l’objet d’un compte rendu transmis à la Fédération départementale des chasseurs des Pyrénées-Orientales (FDC 66).

L’association de chasse de Cerbère a d’ailleurs été récompensée pour la bonne gestion de son territoire en 1998 par les Honneurs Laurent Perrier pour les agrainoirs et les abreuvoirs mis en place pour le gibier. Les trois points d’eau sont entretenus et approvisionnés pour les bêtes l’été.

Parfois décriés pour leurs actions de chasse, les chasseurs n’en demeurent pas moins des hommes de terrain, qui connaissent et entretiennent le territoire, pour s’inscrire dans une perspective de développement durable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.