Publié le par la Nouvelle République

C’est en 2007 que la fédération des chasseurs des Deux-Sèvres a intégré le programme national de l’éducation à la nature. Tout a commencé par des plantations de haies en relation avec des maires, des responsables cynégétiques et des écoles. Depuis, les actions se sont multipliées et diversifiées. Frédéric Audurier est, au sein de la fédération, coordinateur technique et développement. Petit tour d’horizon des programmes mis en place et suivis par des salariés de la fédération.
> En 2008 et 2009 la fédération assurait 20 à 25 animations par an en milieu scolaire. En 2019-2020, 130 animations ont regroupé 2.500 enfants de 50 écoles différentes. L’animation la plus populaire est la plantation de haies. Sont également plébiscités les insectes pollinisateurs, la découverte des mares et des oiseaux, les bords de chemins, l’agriculture.
> Le dispositif Ecorce (Enquêter, connaître, observer, rêver, comprendre les enjeux) de la biodiversité de proximité a été mis en place par le conseil départemental des Deux-Sèvres et l’Éducation nationale. Les chasseurs sont l’un des intervenants du programme aux côtés d’associations de nature, de plasticiens….
> Ekosentia. Ce programme permet de mettre en valeur les chemins ruraux des Deux-Sèvres qui sont réhabilités et entretenus régulièrement. Là encore, en favorisant la plantation de haies, ou encore en aménagement des bandes enherbées, en favorisant les jachères de faune sauvage, en privilégiant les cultures mellifères, c’est la biodiversité qui est défendue. Les scolaires des cycles 2 et 3, les élèves des lycées agricoles et des MFR sont associés aux différentes campagnes de valorisation de ces éléments paysagers indispensables à la faune et à la flore sauvages mais également à l’agriculture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×