Monsieur le Premier Ministre, Madame la ministre de l’environnement. 

Votre décision de considérer que la chasse des sangliers et autres cervidés est assimilable à une mission de service public est compréhensible eu égard aux dégâts constatés toute l’année.  Cette position introduit une distinction inacceptable entre chasseurs selon le type de chasse qu’ils pratiquent, ce qui se traduit par une dérogation de chasse accordée aux uns et refusée aux autres. Cela est pour nous insupportable.

Certains qui participent à la réalisation des plans de chasse, la vénerie par exemple en est aussi écartée, où est la logique ?  Nous voyons poindre ici et là des demandes de chasseurs auprès des équipes de grand gibier pour ne pas participer à ces « missions ».  Là aussi c’est compréhensif, même si nous ne pouvons pas être totalement favorables à cette démarche.  D’autres qui auraient pu participer sous certaines conditions à la régulation des espèces animales susceptibles d’occasionner des dégâts (ESOD) ont été écartées dans certaines CDCFS départementales !   Nous vous rappelons que nous participons en termes de taxe de la même manière à l’accès au droit de chasse que les chasseurs de grands gibiers. 

Comment expliquer alors que le citoyen, seul ou en famille, puisse sortir, dans le cadre dérogatoire, une heure dans un rayon d’un kilomètre autour du domicile accompagné de ses chiens alors que la même personne ne peut le faire en allant à la chasse ? Nous avons toujours pensé que c’était l’homme qui était le vecteur de la COVID et non son activité de chasseur, visiblement nous faisons erreur !

Nous, chasseurs de petits gibiers, ne comprenons pas cette position alors que nous pratiquons une chasse par nature assez solitaire et peu propice à la transmission de virus.  Nous vous demandons tout simplement de pouvoir continuer à pratiquer notre passion dans les conditions respectant les règles de distanciation sociales mises en place à titre dérogatoire pendant la durée de la pandémie. 

Merci de prendre en compte cette pétition et dans cette attente, veuillez agréer Madame la Ministre, Monsieur le Premier Ministre, l’expression de notre très haute considération.

Merci de signer ici

9 réponses pour “Pétition pour pouvoir pratiquer notre passion la chasse aux petits gibiers”

  • En Chassant dans les bois avec mes chiens comme je le fais depuis plus de 40 ans ne représente un risque sanitaire pour personne. Bien au contraire ça nous fait un bien fou a moi et à mes chiens

  • Incompréhensible…. qui contaminer mis à part arbres et la terre???
    Je ne suis plus solidaire des chasseurs de gros gibiers, étant donné que c’est chacun sa gueule!!!
    Plus d’union solidaire, c’est la fin des traditions et la nôtre qui est la chasse….

  • Jouer au foot, possible
    au rugby possible,
    Chasse en battue possible
    pratiquer un sport individuel tel que la chasse à la bécasse impossible. Trouver l’incohérence

  • Attention, amis chasseurs, à ne pas nous diviser et faciliter la théorie de notre ministre de tutelle ” diviser pour mieux régner”.
    Oui à une chasse de régulation et surtout, surtout oui à la chasse du petit gibier avec son ou ses chiens, dans sa hutte ou sa palombière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *