“Une marée orange” : la Fédération des chasseurs salue la mobilisation à Mont-de-Marsan

Par Jeanne de Butler, France Bleu Gascogne
Original ici

a Fédération des chasseurs se félicite après la manifestation qui a mobilisé plus de 16 300 personnes à Mont-de-Marsan selon la préfecture des Landes, et au moins 20 000 selon les organisateurs samedi 18 septembre.

Plus de 16 000 personnes ont défilé à Mont-de-Marsan samedi 18 septembre.
Plus de 16 000 personnes ont défilé à Mont-de-Marsan samedi 18 septembre. © Radio France – Renaud Biondi-Maugey

“Nous sommes très satisfaits, très fiers de notre monde rural. Tout le monde a répondu présent”, se réjouit Jean-Luc Dufau dimanche 19 septembre, au lendemain d’une mobilisation qui a rassemblé plus de 16 000 personnes dans les rues de Mont-de-Marsan. Le vice-président de la Fédération départementale des chasseurs des Landes se préparait depuis trois semaines à cet événement.

à lire aussi Les dix images marquantes de la manifestation de chasseurs à Mont-de-Marsan

16 000 chasseurs et défenseurs de la ruralité dans la rue

Thierry Coste, le conseiller politique de la Fédération nationale des chasseurs a fait le déplacement jusqu’à Mont-de-Marsan et était lui aussi présent dans le cortège. “On a eu un fort soutien des ruraux, des agriculteurs, des pêcheurs, des gens qui se disent ‘mais pourquoi on les emmerde pour ça ?’ La colère s’est exprimée mais en même temps c’était rassurant de voir autant de jeunes, et de femmes. C’était un défilé bon enfant, c’était convivial, c’était sympathique, c’était formidable”, résume celui qui a fait partie de la délégation reçue en préfecture par la ministre déléguée Geneviève Darrieussecq et la préfète des Landes.

Des arrêtés en consultation publique

La manifestation terminée, il est temps de penser à la suite. Le 15 septembre, le gouvernement a mis en consultation publique sur le site du ministère de la Transition écologique des arrêtés qui pourraient permettre la réouverture de certaines chasses traditionnelles. “Ce n’est pas gagné, il faut que ceux qui le peuvent, qui sont équipés d’un smartphone, participent à cette consultation et donnent un avis favorable”, insiste Jean-Luc Dufau. La Fédération réfléchit à l’avenir de ce mouvement, mais le chasseur prévient : “c’est un mouvement qui ne pourra qu’évoluer si les choses ne rentrent pas dans l’ordre rapidement”. Certains parlent déjà d’une nouvelle manifestation l’hiver prochain.

À Amiens, le président de la Fédération nationale des chasseurs Willy Schraen a de son côté appelé à la création “d’un grand ministère de la ruralité”.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.