Rechercher sur le site

contact@becassiersdefrance.com

Patrick Courget Rapport Moral AG 2013


On commence toujours un discours d’une AG par des remerciements.

Je ne vais pas me soustraire à la tradition


Pour les remerciements, ils vont à jean Antoine et à toute son équipe qui nous ont conduits sur le toit du monde, je plaisante bien sûr, enfin sur un sommet magnifique, enneigé à souhait, avec une organisation parfaite sur les 2 jours

On peut les applaudir car cela a représenté un  travail énorme, ce n’est pas eux qui vont me démentir

On peut dire sans jeu de mot,  qu’ils ont mis la barre très haut.

Il s’agit donc d’une assemblée remarquable pour BDF, pour  nous tous mais également pour moi.

En effet, c’est la dernière assemblée générale de BDF  que je préside.

 Depuis 12 ans que vous m’avez placé à la tête de notre association, il était largement temps de passer la main.

Depuis sa création à Bordeaux en 2001, Bdf continue son petit bonhomme de chemin, sans faiblir, toujours présente sur l’échiquier cynégétique national.

On peut faire un bilan rapide des actions menées pendant ces 12 années.


Je ne les citerai pas toute ni dans l’ordre mais on peut retenir :


Voici une partie des actions de BDF réalisées pendant ses 12 premières années d’existence grâce à l’action de tous.

Je voudrais ici vous remercier tous, présents et absents qui ont participé à cette tache et apporté leur pierre à l’édifice, en particulier mes collaborateurs proches Jean Pierre SENMARTIN et Jean Claude DUMAS


Le président que j’ai été pendant 12 ans n’a été que le porte parole et le représentant de vous tous pour accomplir cette tache intéressante, passionnante, riche par les combats qu’il a fallu souvent mener pour survivre dans un monde fréquemment hostile.

Les 1ères réunions parisiennes sont des souvenirs qui vous marquent.

 

Le vilain petit canard qui cherche une place dans la cour des grands n’est pas forcément le bienvenu.

Une 2ème association de bécassiers qui veut s’insérer dans le monde cynégétique … pour quoi faire ??? Pour quoi dire ??? Tout est déjà dit, tout est déjà fait.


Nous avons malgré tout  réussi à nous faire entendre et le dossier PMA en est l’exemple flagrant.

Le respect de l’identité des régions a été défendu et reconnu.

J’ai essayé de le faire le mieux possible, à l’écoute de tous et dans le respect des idées de chacun, même dans les moments forts qui parsèment la vie d’un groupe.  Je laisse donc la place à Robert LANA, avec le sentiment du devoir accompli, tout en sachant qu’il reste beaucoup à faire mais je sais qu’avec des idées nouvelles et du sang neuf cela sera possible.

Nous sommes aujourd’hui réunis sur un sommet des  Pyrénées, cela va aider BDF à atteindre son apogée et  je suis persuadé que la nouvelle équipe va y contribuer.  J’ai confiance en vous tous.


Au cours de ces 12 années, nous avons beaucoup travaillé pour la défense et la protection de la bécasse.

 C’est bien naturel pour les spécialistes de cet oiseau que nous sommes mais nous ne devons pas oublier que nous sommes avant tout des chasseurs qui devons protéger et défendre notre passion : la chasse.


Nous avons de nombreuses raisons d’être inquiets.

Bien  sûr, il y a nos opposants déclarés que nous connaissons tous mais il existe également des motifs incontrôlables ou parfois même notre fait.


La diminution du nombre de chasseurs et leur vieillissement est un mal inexorable qui est un atout dans le jeu des anti-chasses. Pas besoin pour eux de se creuser la tête pour rechercher des points d’attaques, si ce n’est compliquer un peu plus les réglementations.

Nous,  bécassiers,  nous avons un rôle à jouer dans ce scénario : inviter des jeunes à des journées de chasse à la bécasse, leur apprendre les bienfaits de la chasse sur les territoires et la sauvegarde des espèces  pour les inciter à passer le permis de chasser pour nous rejoindre et nous aider.

Un arrêt de la diminution du nombre des permis contrarierait les projets macabres de nos adversaires.

Pensons-y !!!


Des règlements existent. Le PMA sous sa forme actuelle auquel nous avons participé en demandant le respect des pratiques de chacun, est un outil qui vaut ce qu’il vaut mais qui a le mérite d’exister.

N’y ajoutons pas des contraintes supplémentaires non motivées ou injustifiées qui, en réduisant nos  nos périodes de chasse ou en complexifiant nos règlements,  apportent une aide précieuse aux protecteurs de tout bord.

Pensons-Y !!!


Sachons également que  malgré le changement de gouvernement, nos opposants sont toujours aussi bien implantés dans les ministères qui nous régissent.

Des signes ne trompent pas malgré les assurances données par la présidence de la république qui vient de recevoir nos représentants.

On se doute bien que ces trames multicolores et autre Natura 2000 sont des menaces sérieuses pour la chasse, pour tous les modes de chasse, alors que les récents travaux scientifiques ont prouvé que cela ne constituait pas une activité perturbatrice.

Le problème des dates n’est plus réellement évoqué mais celui des espèces ressurgit.

Des débats sur la détermination des listes d’espèces chassables et d’espèces en difficulté vont débuter.

Nous devrons être présents et en mesure avec des expertises et des chiffres sérieux  de contrer les associations environnementales qui ne s’appuient sur aucun élément scientifique valable mais uniquement sur une sensiblerie exacerbée.

Il est certain qu’un des enjeux majeurs  des années à venir, comme nous le disons depuis longtemps, est la connaissance des prélèvements pour défendre nos différents modes de chasse.

Les fédérations entendent conserver la maitrise de ces données et les associations spécialisées telles que la notre ont là aussi un rôle important à jouer.

Je ne saurais trop vous rappeler, je le fais tous les ans et dans toutes les revues, qu’il est primordial de renvoyer vos relevés ou de saisir en ligne vos sorties sur le site de "Bécassiers de France".  

C’est essentiel dans le monde où nous vivons, monde dans lequel on doit fournir la preuve de nos dires.

Pensons-y !!!


Nous voulons tous continuer à chasser dans de bonnes conditions, que l’on  pratique une chasse spécialisée comme la notre ou plusieurs modes de chasse.

Peu importe, pour cela il faut rester uni et lutter pied à pied, souvent de façon inégale, pour faire reconnaitre le bien fondé de notre passion et la valeur de nos actions favorables à l’environnement et à la biodiversité.


Nous devons gagner ce combat, la chasse doit se perpétuer pour le bien être et la sauvegarde des espèces  telles que la bécasse.

Je compte sur vous.


Je conclurai en remerciant encore nos hôtes qui ont su si bien nous accueillir et en souhaitant bonne chance et réussite à la nouvelle équipe  dans le développement de BDF



Discours introductif de

Jean Antoine Pecantet

Président ADB 65

Rapport Saison

Pascal Repiton

Commission technique

Rapport Cellule de Veille

Daniel Vingdiolet

Michel Gentile

© données BDF

Rapport Moral

Jean Pierre Senmartin

Sécrétaire général BDF