Rechercher sur le site

contact@becassiersdefrance.com

Field ANCBA SUR BECASSE DU PORGE

Le 16 novembre dernier, le field-trial sur bécasses du Porge était d’actualité après deux années d’absence. Organisé par le club du Griffon Korthal et patronné par l’ANCBCA, il se déroulait sur les terrains mis à la disposition par l’ACCA local.

Les douze chiens présents ont pu mettre en valeur les qualités de leur race et leurs aptitudes à chasser la bécasse.

1 Braque Allemand, 1 Braque de Weimar, 1 épagneul Français, 3 épagneuls Bretons, 2 Braques Français, 4 Griffons Korthals : 6 races continentales présentes à ce field jugé par Messieurs Jean CARPENTEY et Michel LANGLAIS.

Depuis quelques jours les vents étaient favorables à la migration mais la densité des belles rousses n’était pas très importante sur la zone côtière.

Il faut dire que les températures anormalement douces dans l’Est et le Massif Central ne les incitaient pas trop à migrer plus au Sud.

Dès 9 heures, tous les concurrents se retrouvaient autour d’un café préparé par Madame DANCLA. Après le tirage au sort pour les couples et l’ordre de passage sur les terrains effectués par les juges, c’était le départ avec nos 2 guides habituels Messieurs Dominique PICOT et Jean Paul MANO.

Les 2 premiers couples gardés 40 minutes chacun n’auront pas la chance de trouver d’oiseau.

Le biotope était pourtant excellent, les places habituelles vides, la quête des chiens excellente, l’exploration du terrain de grande qualité.

La tension monta d’un cran dès le 3ème couple : « FOLIE DOUCE ELDELWEIMS » UN Braque de Weimar femelle et « ARGOS » un Griffon Korthal mâle (clochette d’or 2010).

Les 2 chiens se mettaient en place aussitôt sur le terrain. Leur quête était parfaite, aucun morceau de terrain, aucun buisson ne leur échappaient. La cadence était vive et soutenue. Les contacts avec les conducteurs étaient réguliers. Soudain, plus qu’une clochette, pas de doute, un chien était à l’arrêt. Connaissant parfaitement le son de la clochette d’ARGOS,  je savais que c’était lui qui devait être à l’arrêt. Me voila donc parti à sa recherche, prenant la direction où il m’avait semblé l’entendre pour la dernière fois. Le terrain était assez touffu de part  la présence entre les bouleaux, des brandes et de vieilles têtes de pins en décomposition qui permettaient de garder une humidité au sol.

Messieurs CARPENTEY et PICOT ayant entendu la clochette s’arrêter pas très loin d’eux furent les premiers à retrouver ARGOS à l’arrêt.


Après avoir contourné le plus épais de la végétation, je ne dirigeais vers eux qui me prévenaient à mi-voix et à intervalles réguliers « Arrêt, Arrêt ». Finalement, je repérais le collier fluo à quelques mètres devant moi, je n’étais plus qu’à 4 ou 5 mètres, bien tendu, la tête légèrement inclinée vers le sol face à moi. Je lui donne l’ordre de couler, il reste de marbre, je fais deux pas dans sa direction, rien ne bouge, le belle ne doit pas être loin, tétanisée par le chien.

Soudain, je la découvre à mi chemin entre ARGOS et moi, comme posée comme une main délicate sur un tapis de feuilles de bouleaux noircis pas l’automne. Elle est là, face à moi, immobile, le mimétisme est parfait, prête à prendre son essor ultime, instinct sauvage lorsqu’elle se trouve face au chasseur. Des moments très intenses, la scène a duré 2 à 3 minutes, c’est très très long.

Je décide d’y mettre fin, je fais un pas sur la gauche vers elle, afin de la faire partir sur ma droite, elle s’envole, prend la direction prévue et monte dans la cime dénudée des bouleaux : magnifique spectacle que nous offre la nature par l’intermédiaire de cet acteur extraordinaire de beauté, de subtilité et de grâce qu’est la bécasse.

Après une caresse bien méritée, je raccroche ARGOS qui était resté dans sa position initiale.


Le couple suivant, malgré le visite de quelques remises indiquées par les guide ne parviennent pas à retrouver la belle rousse.

Le 5ème couple a plus de chance. DARWIN un Griffon Korthal male appartenant à monsieur NADALIE et conduit par monsieur PRESSAC arrête une bécasse très prés, trop près. L’oiseau ne tient pas l’arrêt et s’envole aussitôt. La qualité du point ne lui permettra pas d’obtenir plus qu’un excellent.

Le 6ème couple est rapidement arrêté par les juges : ETO de la VALLEE de la BELLE, Epagneul Français femelle est retirée par son propriétaire et conducteur, la chienne ne veut pas se livrer.

FOREST GUMP des ETANGS du BORN, grâce à son excellent parcours est repris pour compléter le couple. Les 2 Griffons Korthals, excellents bécassiers ont une quête très rapide qui s’agrandit au fur et à mesure que l’on avance dans le temps.

DOUNE un Griffon Korthal femelle appartenant à monsieur RIVIERE est conduit par Loïc PRESSAC nous vient du Massif Central, FOREST conduit par son propriétaire monsieur GIRAUDEAU vient de l’Ile d’Oléron.

Soudain, sans qu’aucune clochette ne s’arrête, une clochette s’envole devant les juges et les conducteurs, il y a eu une tape.

Le concours s’arrête là par les 2 derniers concurrents.

Sur les 6 couples de chiens présents, 3 ont été mis en présence, trois oiseaux différents ont été vus et 2 chiens seulement obtinrent un classement.

Après un repas bien mérité pris en terrasse vu la température et un soleil plus trop de saison, les juges donnèrent les résultats et fournirent les commentaires habituels sur les parcours des chiens.

Patrick COURGET, président de l’ANCBCA remet le trophée de l’association au duo gagnant ARGOS et son conducteur Jean Pierre SEGUIN. Il reçut aussi un plateau du club du Griffon Korthal des mains de Madame Cristel DANCLA organisatrice du Field, la coupe de la Mairie du Porge offerte par monsieur Jean Louis CORREIA adjoint au maire, remplaçant monsieur le Maire.

Le second DARWIN des FORETS de GASCOGNE recevait la coupe de l’ACCA remise par monsieur PICOT remplaçant monsieur PLESSIS président de l’ACCA.

ARGOS a été gratifié d’un 1er Excellent avec CACT et DARWIN d’un 2ème Excellent.

Ainsi se termine le Field Trial sur bécasse du Porge, millésime 2012.

A  l’année prochaine….Rendez vous est pris avec les belles d’automne.


        Jean Pierre SEGUIN